L’Aïkido et le Jujitsu sont tous deux des arts martiaux originaires du Japon.

Ils sont populaires et les méthodes de combats des deux sports peuvent sembler assez similaires à première vue.

Néanmoins, lors que l’on y regarde de plus près, on peut voir certaines différences apparaître entre l’Aïkido et le Jujitsu.

Lesquelles ? Nous vous proposons de le découvrir au cours de cet article.

Ce ne sont pas les mêmes axes/techniques

La principale différence entre les deux arts martiaux est que les axes mis en avant et les techniques utilisées ne sont pas les mêmes.

En effet, l’Aïkido met en avant la self-défense sans violence à l’aide de techniques d’esquive et de retournement de la force de l’adversaire contre lui-même.

Le Jujitsu, quant à lui, qui signifie littéralement “l’art d’emporter la victoire en cédant ou en s’adaptant” s’axe sur une défense un peu plus agressive avec des techniques de projection, de frappe, mais aussi de contrôle de l’opposant.

Par ailleurs, les techniques de Jujitsu ne conviennent pas pour de la self-défense, car elles sont bien plus dangereuses.

Certaines sont même mortelles et étaient, à l’époque de la création de cet art martial, des techniques utilisées pendant les combats au cours des guerres !

Le jujitsu est toujours considéré aujourd’hui comme l’un des arts martiaux les plus efficaces et adaptatifs.

Se rendre dans des cours pour apprendre le jujitsu, c’est avant tout acquérir des automatismes de défenses et une certaine gestion de son sang froid.

Des niveaux de complexité différents

Le niveau de complexité des techniques des deux arts martiaux est aussi bien différent. Le Jujitsu est un véritable art créé et consolidé au cours des siècles.

Les techniques de celui-ci sont plus complexes, avec des mouvements parfois difficiles qui prennent plusieurs années à maîtriser. L’Aïkido, lui, est un ensemble de techniques plus simples et harmonieuses qui peuvent s’apprendre plus rapidement, du moins pour la plupart.

Pas les mêmes points de concentration

Une autre grande différence entre l’Aïkido et le Jujitsu est les points de concentration. Lors de la pratique de l’Aïkido, le pratiquant se concentre particulièrement sur les pieds et genoux de son opposant, afin de le déstabiliser.

Pour le Jujitsu, les points de concentration sont plus hauts, au niveau des coudes et des poignets, afin de trouver une ouverture pour une prise de projection.

Pas la même époque non plus

Bien que cela n’aura peut-être aucune importance pour vous, il faut savoir que les deux arts martiaux ne sont pas apparus à la même époque.

En effet, le Jujitsu a vu le jour au cours du 17e siècle, tandis que l’Aïkido est bien plus tardif, apparaissant dans les années 1920.

Conclusion sur les différences entre l’Aïkido et le Jujitsu

En soi, on peut dire que L’Aïkido est une sorte de reprise plus calme et moins violente du Jujitsu. En effet, beaucoup de techniques de base sont reprises de celle du Jujitsu, en étant néanmoins rendues bien moins dangereuses pour les pratiquants comme pour les opposants.

Les deux arts martiaux sont donc similaires, mais ne sont en aucun cas identiques à 100 %, puisque le but de l’Aïkido est la défense, tandis que le but du Jujitsu est l’attaque.

Voici un petit résumé des deux art martiaux où les différences apparaissent clairement :

  • Aïkido : l’Aïkido est un art martial moderne qui s’axe principalement sur la défense sans violence, l’esquive et l’utilisation de la force de l’adversaire à son avantage. Il s’agit donc plus d’une technique de self défense que d’un sport, puisque qu’aucune compétition, ou très peu, sont organisées.
  • Jujitsu : le Jujitsu est un art martial développé pendant l’ère féodale japonaise. Il servait alors à se défendre une fois désarmé. Ce sport s’axe sur des techniques de frappe, de projection et de contrôle. Il s’agit d’un sport répandu et certaines variantes ont vu le jour, tel que le Jujitsu brésilien